La boîte à thé

Nous parlons du thé, de recettes, de lectures, de voyages et d'entreprenariat

6 article dans la catégorie "Autour du thé"

Pratico-pratique : l’infuseur à thé, l’accessoire à toutes les modes

Les infuseurs à thé ont une histoire un peu entrecoupée. Dynastie après dynastie, la Chine n’y a pas songé. Nécessité étant la mère de l’invention, il semblerait que les Chinois n’en aient jamais eu besoin : ils versaient simplement leur eau chaude sur les feuilles de thé, laissant ces feuilles se gonfler et infuser l’eau de la théière. Au lieu d’infuseurs, les Chinois ont inventé des accessoires pour retirer les feuilles.

C’est en Grande-Bretagne que les infuseurs ont vu le jour et que leur popularité a éclaté, à la fin du 19e – début du 20e siècle. Toutefois, quand un marchand du nom de Sullivan a vendu du thé dans des pochettes de soie, les sachets de thé jetables furent inventés et prirent le dessus sur le marché.

Sachet jetable ou infuseur?

Les thés vendus en sachets ont des mélanges et des quantités pré-décidées, et la plupart du temps, ces sachets individuels jetables comportent l’éventage du thé plutôt que les feuilles elles-mêmes. Il est possible d’acheter des infuseurs individuels jetables de papier… mais avec le retour des thés en vrac, chinois ou d’ici, les infuseurs sont de plus en plus à la mode. Ils permettent de contrôler les quantités désirées et de produire un thé bien infusé – sans avoir à tamiser, trier ou se donner de souci à pêcher les particules flottant suite à l’infusion. Pratique et utile!

L’embarras du choix

Une autre raison qui motive le nouveau « boom » des infuseurs à thé : l’éventail impressionnant de formes et de différents looks. Bien que les infuseurs à thé puissent être très communs (des boules en mailles de métal, par exemple), vous trouverez des variantes originales et amusantes. Des infuseurs surmontés d’ailerons de requin ou de canard en plastique aux infuseurs à l’effigie d’animaux ou d’humain prenant une trempette dans votre tasse, ces infuseurs ne sont pas qu’utiles : ils sont réjouissants, parfaits à offrir en cadeau. Qui ne fondrait pas immédiatement sous leur charme insolite?

L’éternelle poursuite du progrès : les accessoires modernes pour le thé

cup-hand-mug-potatoes-large.jpg

L’histoire du thé est une longue histoire d’amour, traversant siècles, dynasties, continents. Tout comme vous trouverez des livres dédiés à l’histoire du thé, vous trouverez des services de thé et des théières dans des musées. C’est dire combien le thé appartient à la tradition! Si les accessoires traditionnels varient légèrement de pays en pays, il n’empêche que lorsqu’on pense à « accessoire traditionnel », on imagine plutôt la jolie théière à l’ancestrale plutôt que la bouilloire électrique à fonctions et à lumières D.E.L.!

Boites à thé :

Il faut bien conserver son thé quelque part! Si de nos jours, les emballages individuels sont très communs, il faut se rappeler que c’est un phénomène assez récent. D’antan, on rangeait ses feuilles de thé dans des contenants d’étain, de bois laqué, de porcelaine, de céramique – voire d’aluminium.

Gaiwan:

Le gaiwan est un accessoire à thé typique de Chine. En fait, il s’agit d’une tasse à couvert permettant de mieux infuser les thés délicats (comme le thé blanc ou vert) qu’une simple théière. Le gaiwan peut être utilisé pour n’importe quel type de thé, cela dit. Comme le contenant d’infusion est moins volumineux, l’eau se refroidit également plus vite.

Yuzumashi:

Cet accessoire est un classique japonais. Il peut avoir un air très simpliste, un peu semblable à une saucière, mais le yuzumashi peut aussi prendre des apparences élégantes ou adorables, en différents matériaux et différentes couleurs. Son rôle : aider à refroidir l’eau après l’avoir fait bouillir, afin d’arriver à la température adéquate d’infusion!

Chasen :

À mi-chemin entre le fouet de cuisine et le râteau d’extérieur, le chasen est traditionnellement fait de bambou et sert à fouetter le matcha. Au Japon, le matcha possède toute une gamme d’accessoires traditionnels : la cuiller à matcha (chashaku), la boite attitrée (natsume), et bien sûr le chasen et le chasen tate, où l’on repose le chasen.

Un thé tout équipé : les objets à collectionner et à utiliser

L’univers du thé est un univers riche. Il y a les thés les plus traditionnels (thé vert, blanc, noir; oolong ou thé au jasmin, par exemple) et les mélanges de thés plus éclatés d’aujourd’hui (leurs noms sont souvent particuliers et ils mêlent des saveurs onctueuses, comme du chocolat et du caramel, ou fruitées, comme de l’orange, du citron ou de l’ananas, à des types de thés verts ou chai). Il y a aussi les accessoires de thé.

Matériel de base, dans toutes ses formes

Il y a des accessoires à thé que vous connaissez déjà, des incontournables, si l’on veut. Même un enfant qui n’a jamais vu de thé dans sa maison saura ce qu’est qu’une théière (si ce n’est que grâce à Alice au Pays des Merveilles!) et, bien sûr, une tasse. Les tasses peuvent être des mugs imprimés à vos goûts, tout comme elles peuvent être minuscules ou délicates, à la façon des tasses à thé plus traditionnelles. En outre, si vous achetez du thé en vrac plutôt que du thé en sachet, vous devrez vous munir d’un infuseur, afin d’éviter que vous n’ayez des feuilles de thé ou autres composantes à chaque gorgée!

Hier et demain

Nous sommes de plus en plus habitués à avoir du thé prêt en quelques minutes (grâce à des bouilloires électriques performantes) qui reste chaud longtemps (grâce à des thermos isolants). Avec un nouveau mode de vie arrive un nouvel équipement, après tout! Et les accessoires de thé modernes sont souvent aussi pratiques qu’esthétiques. Matériel léger, mais durable; formes parfois excentriques et délirées… mais surtout, plus de contrôle et de flexibilité dans les manières d’utiliser et de boire son thé.
Les accessoires traditionnels, quant à eux, sont souvent faits de matériaux lourds (bouilloire d’étain, par exemple) ou très fragiles (de verre ou de porcelaine), mais ils possèdent ce charme irrésistible d’un service de thé « à l’ancienne », où chaque objet a sa fonction. Utiliser des accessoires traditionnels de thé appelle aussi à la lenteur et à la méditation : boire votre thé ainsi devient une expérience privilégiée.

Comment le thé est fait

La production de thé est très complexe. Le thé doit passer par plusieurs étapes avant qu'il ne devienne un petit sachet de thé que le consommateur laisse tomber dans une tasse avec de l'eau chaude ou un thé que l'on met dans un filtre à l'aide d'une cuillère à thé. Et si le consommateur ne peut choisir l'un des thés, il lui suffit de choisir des thés assortis pour en goûter différents types. Le processus de production suivra après ce court message de quelqu'un qui a beaucoup sur le cœur.

sachet de thé

Logique: Je n'ai jamais compris pourquoi nous devons suivre l'ordre alphabétique. Aujourd'hui, soyons fous! Revenons juste un voyage dans le pantalon d'une tasse de thé au lieu de l'expédier rapidement.

Avant de parler de la façon dont le thé est fabriqué, nous devons savoir qu'il n'y a qu'une racine de thé, mais deux espèces: Thea sinensis (Chine) et Thea assamica (Inde). La différence de goût réside soit dans la méthode de production, soit en ajoutant des arômes ou des arômes différents pour faire du thé aromatisé (tel que la cannelle ou la vanille) ou les deux.

Ce type de plantation est probablement l'un des derniers produits agricoles récoltés à la main, selon la méthode de l'ancienne école. La qualité du thé est associée à la qualité du congé, qui sera ramassé à la main avec amour. Cela peut aussi être fait par des machines, mais elles peuvent diminuer sa qualité.

Maintenant, voici les étapes de la production. Imaginez juste que vous êtes une tasse de thé et que vous allez revenir à la première seconde de votre traitement.

V: Avant d'acheter votre thé, il passe par l'étape de cuisson (ou de séchage). Il doit être inférieur à 3% d'humidité. Ton thé n'est pas cuit comme du café, c'est plutôt chauffé.
IV: Le thé ira par un processus d'oxydation. Cette étape sera plus longue pour les thés plus sombres (thés noirs) et beaucoup plus courte pour les thés légers (oolong). L'oxydation rend les feuilles plus foncées parce que la chlorophylle (ce qui rend la feuille verte) est détruite. C'est comme quand on laisse une pomme sur la table, elle devient brune et certaines mouches viennent et restent 3 semaines, juste parce qu'on a oublié de mettre un morceau de pomme à la poubelle ...
III: La troisième étape consiste à rouler (pas dans la profondeur, ici, sauf si vous voulez chanter une chanson pour le traitement du thé!). Les feuilles sont roulées, compactées pour pousser leur eau.
II: Les feuilles vont commencer à flétrir et à se flétrir (pas flétris et flétris, évidemment ...) dehors sous le soleil.
I: Tout commence par un cueilleur qui choisira, au début de l'été ou à la fin du printemps, les meilleures feuilles à récolter. Il prendra chaque congé avec son pouce et son index.
L'étape IV nous montre pourquoi nous pouvons trouver des thés âgés (principalement des thés noirs) qui seront soumis à la fermentation (un processus qui vient à côté de l'oxydation).
Et puis, vous pourrez acheter votre thé et profiter de votre thé dans un cadre paisible, en pensant à quel point il est difficile de faire du thé.

Comment boire du thé: Boire du thé n'est pas comme boire de l'eau simple

Boire du thé

Il y a plusieurs façons d'apprécier le thé qui nous est offert. Préparer le thé est avant tout un art, mais, pour une fois dans votre vie, c'est un art accessible à tous, y compris vous! Pas besoin d'avoir des compétences techniques ou un talent artistique.

Un thé n'est pas simplement une boisson. Vous remarquerez - je n'ai aucun doute - que votre odorat est bien activé lorsque vous le préparez. Ce qui vient à ton nez est ce que nous appelons "l'arôme". Sentir le thé fait partie du processus. Vous ne pouvez pas manquer cette étape. De plus, vous pourrez admirer sa couleur, qui peut être sombre ou pâle, selon le thé que vous avez choisi. Par exemple, un thé Pu-erh sera beaucoup plus sombre qu'un thé Darjeeling.

Et, évidemment, ce que vous avez dans votre tasse sert non seulement à être observé, vous devez le goûter! Et maintenant, vous pouvez le trouver aigre, amer, tarte, aromatique, complexe, épicé, cru, fort, frais, doux, mordant, nerveux, crémeux, doux, soutenu ... J'aurais 1000 autres qualificatifs à vous dire, mais je ' Je suis déjà à bout de souffle juste en y pensant. Je vous suggère de choisir le qualificatif que vous vous trouvez, inspiré.

La première consiste à utiliser un bol qui recevra le thé d'une coupe dentelée avec un couvercle. Cet ensemble est utilisé pour préparer Darjeeling, mais aussi pour déguster des thés avant de choisir l'un d'entre eux dans l'industrie.

La deuxième méthode est le "kyusu". C'est une sorte de théière utilisée pour faire du thé vert. Il est fait d'argile ou de porcelaine. Il possède une poignée (pour le soulever, évidemment, ce n'est pas sorcier) et une grille métallique pour éviter que votre thé bio Sencha, infusé, se retrouve dans votre tasse et que votre thé soit plus épicé.
Enfin, le dernier mais non le moindre, est d'utiliser le "zhong", plus communément appelé "gaiwan". C'est semblable à la tasse utilisée dans le "kyusu", mais c'est seulement une tasse avec un couvercle. Nous l'utilisons pour les infusions et les thés. Cette méthode nous permet de voir les feuilles de thé changer de la première seconde à la dernière.

Même si nous avons appris quelques manières de préparer un thé, ce n'est pas seulement à propos de ça. Nous devons suivre plusieurs règles.

  1. L'eau utilisée doit être minérale et de haute qualité (l'eau de source serait parfaite).
  2. N'utilisez jamais d'eau bouillante. Tous les thés ont leur propre température.
  3. Lavez la théière avec de l'eau bouillante (vous savez maintenant que vous devez la jeter si vous lisez la règle numéro 2).
  4. Le dosage est fait selon le goût personnel.
  5. Le temps de perfusion doit être respecté.

Profiter du thé est un moment extraordinaire qui combine tous nos sens. Nous devrions prendre plus de temps pour le faire. Mais, attention à ne pas vous brûler les lèvres, la langue et la bouche ... Nous savons tous que c'est très agaçant et long à guérir. Maintenant, profitez de votre heure du thé!

Conseils pour la préparation d’une bonne tasse de the

Préparation du thé

Préparer la tasse de thé parfaite n’est pas aussi simple que vous le croyez. Pour cela, T-surprise vous donne quelques conseils et astuces pour une meilleure appréciation de votre thé:

  • Utilisez une théière, jamais votre micro-onde pour bouillir l’eau et encore moins pour réchauffer votre tasse de thé s’il refroidit.

  • Mettez un peu d’eau chaude dans votre théière au préalable pour la réchauffer. Videz l’eau puis mettez les feuilles de thé en vrac pour quelques minutes avant de remplir la théière d’eau chaude à nouveau.

  • Si vous avez deux théières, utilisez la deuxième pour servir le thé. Il faudra cependant la faire réchauffez en avance aussi avant d’y ajouter le thé déjà infusé.

  • Il est préférable que l’eau soit minérale ou filtrée. Evitez l’eau distillée ou une eau qui a déjà bouilli.

  • Une règle à suivre surtout pour le thé en vrac : une cuillère de thé par verre d’eau par personne. Certains ajoutent une cuillère de thé en plus « pour la théière »

  • Certaines feuilles de thé peuvent être utilisées plusieurs fois. D’après les Chinois, la deuxième voire même troisième infusion est la meilleure !

  • Pour le thé en vrac, n’attendez pas comme pour les thés en sachet que l’eau atteigne les 100 degrés pour infuser. Arrêtez votre théière juste avant, dès la première formation de bulles ou laissez-la refroidir un peu avant de la verser. Pour les méticuleux, nous recommandons pour:
    o Les Thé blanc et vert : 70-85°C
    o Les Thé noir et Oolong : 85-95°C
    o Les infusions : 100°C sauf pour la camomille à 90°C

  • Tous les types de thé n’ont pas besoin de la même durée d’infusion. Notez que pour un thé plus fort, ajoutez plus de thé au lieu de laisser infuser plus longtemps. Vous pouvez laisser le thé infuser pour au moins :
    o Une à trois minutes pour le thé vert
    o Trois à six minutes pour le thé noir
    o Six à huit minutes pour thé Oolong
    o Sept à 10 minutes pour le thé blanc
    o Huit à douze minutes pour les infusions

  • Si votre théière est sans filtre, vous pouvez utiliser un filtre séparé pour arrêter l’infusion à temps.

  • Ne laissez le thé infuser trop longtemps, il risque de devenir très amer.

  • Préchauffez votre tasse en la rinçant avant avec de l’eau chaude avant de verser votre thé.

  • Vous pouvez ajouter du lait, du citron ou du sucre à votre tasse de thé en fonction de votre préférence. Vous avez probablement entendu parler du débat « On verse le lait avant le thé ou vice-versa ? » Pour une tasse optimale, ajoutez un peu de lait avant mais la température du thé devra être entre 60 et 85°C pour ne pas bruler le lait.

  • Après avoir versé votre thé, attendez quelques minutes avant de commencer à boire. Pour les thés de qualité, essayez d’utiliser des tasses en porcelaine.

  • Savourez votre thé seul, ou avec des biscuits ou petits fours, matin, soir ou après-m

Suivez-nous — Inscrivez-vous à notre infolettre pour faire le plein d'exclusivités.

Une réalisation e-commerce de yafoy